Réparer les bétons dégradés

Béton est sujet de vieillissement, ce qui entraîne le risque de la corrosion du béton. Lorsqu’il n’est plus protégé, l’acier s’oxyde en présence d’eau. Cette oxydation produit de la rouille et ce processus de gonflement produit un éclatement du béton

Problèmes courants et requêtes auxquels vous pouvez faire face

1. Le vieillissement des bétons

  • Par son alcalinité (pH voisin de 12), le ciment assure une passivation naturelle des armatures du béton armé. La diminution du pH entraîne progressivement le risque de corrosion des fers
  • Certains éléments ambiants tels que le gaz carbonique (pollution), anhydride sulfureux (pluie acide), et l’eau pure provoquent un abaissement du pH du béton (carbonatation, neutralisation) et la disparition de la protection des armatures
  • La carbonatation du béton est un phénomène lent et non linéaire dans le temps. Pour un béton convenablement dosé (350 kg/m³), la profondeur de carbonatation est de l’ordre de 4 mm après 2 ans, 10 mm après 8 ans et 20 mm après 25 ans

2. Les conséquences

  • Lorsqu’il n’est plus protégé, l’acier s’oxyde en présence d’eau. Cette oxydation produit de la rouille dont le volume est 4 à 6 fois plus important que celui de l’acier. Ce gonflement produit un éclatement du béton
  • Les dégradations apparaissent d’autant plus vite quand le béton de départ est poreux, fissuré, mal dosé, ..., les armatures sont proches de la surface (normalement les armatures doivent être recouvertes de 2 cm de béton au minimum), l’atmosphère est agressive (bord de mer, site industriel)
  • La réparation doit rétablir un milieu protecteur pour les armatures : pH alcalique, protection contre la pénétration de l’eau et épaisseur (2 cm de weberrep beton assurent la même protection qu’environ 6 cm de béton ordinaire)

Béton

  1. Préparation

    • sondez l’ensemble des surfaces à réparer pour détecter les zones sonnant creux, peu résistantes ou non adhérentes
    • éliminez les parties défectueuses
    • laissez des arêtes franches pour éviter la fissuration sur le pourtour de la réparation
    • dégagez complètement les armatures oxydées
    • éliminez la rouille par brossage (avec une brosse métalique), ou mieux, par sablage
    • dépoussiérez soigneusement pour assurer une bonne adhérence du mortier de réparation
    • appliquez avec un petit pinceau une couche épaisse de weberrep fer (primaire anticorrosion), uniquement sur les armatures, sans déborder sur le béton
    • laissez sécher environ une heure : weberrep fer doit être sec au toucher avant d’être recouvert
  2. Application

    • humidifiez abondamment les parties à réparer. Laissez ressuyer : le béton doit être humide mais non ruisselant
    • gâchez weberrep beton avec un malaxeur électrique lent (500 tr/min) avec 4 l d’eau propre par sac de 25 kg
    • pour obtenir une bonne adhérence, appliquez weberrep beton en le serrant fortement. Pour les fortes épaisseurs, procédez par couches successives de 2 à 5 cm
    • réalisez la finition à l’aide d’une taloche
    • attendez environ deux heures avant de retirer les éventuels coffrages
  3. Recommandations

    • le temps d’utilisation du mortier est d’environ 15 minutes. Gâchez en conséquence (pour 5 kg, environ 0,75 de litre d’eau )
    • le béton ainsi réparé peut rester nu ou recevoir un revêtement de protection après séchage
    • consultez les notices techniques des produits mis en œuvre