Conseil 4 : Éviter des coûts en évitant des retours

Dans notre deuxième conseil, nous avons expliqué comment être sûr de commander la bonne quantité de mortier. En effet, si vous commandez trop de mortier, vous vous retrouvez avec un surplus qui doit être renvoyé, recyclé ou traité comme déchet, ce qui entraîne à la fois des déplacements logistiques inutiles et des coûts supplémentaires. Si vous faites livrer votre mortier en vrac, vous évitez également les retours (et les coûts supplémentaires) en estimant correctement le tonnage dans le silo. Lisez ici de quoi vous devez tenir compte.

Marteau en caoutchouc

Pour éviter des retours, vous devez bien sûr remplir votre silo à temps (pour éviter des arrêts de travail éventuels ; le délai de livraison appliqué par votre fournisseur de mortier peut jouer un rôle crucial à cet égard !). Attention, veillez à ne pas le faire remplir trop tôt non plus ! Lorsque le silo ne contient plus que 6 tonnes, un remplissage complet de 24 tonnes sera possible. Comment savoir si votre silo contient plus ou moins de 6 tonnes ? C’est tout simple : la section de l'entonnoir peut contenir exactement 6 tonnes ; en frappant avec un marteau en caoutchouc sur la bande au-dessus de cette section, on peut entendre si le mortier est passé ou non en dessous de ce niveau. Le silo n’est pas rempli au-delà de cette section ? Dans ce cas vous pouvez passer commande sans risquer de ne pas pouvoir vider complètement le camion.

Lorsque la fin des travaux de maçonnerie approche, il est également important de faire une bonne estimation de la quantité de mortier se trouvant dans le silo. Pour ce faire, commandez une livraison de fin de chantier en fonction du tonnage nécessaire pour finaliser le chantier. Garez à l’esprit qu’un silo ne peut pas contenir plus de 15 tonnes de mortier à son retour en fin de chantier.

Vous souhaitez rencontrer le représentant de votre région ? Il vous rendra volontiers visite avec un marteau afin d'éviter un déchargement incomplet sur vos chantiers. Contactez-nous ici