Carreler soi-même : le plan en 7 étapes

tegel op tegel plaatsen

Vous avez l’intention de poser vous-même du carrelage dans la cuisine, la salle de bains ou le cabinet de toilette, mais vous ne savez pas par où commencer ? Ce plan en 7 étapes est fait pour vous aider. 

1. Choisissez le bon carrelage

Il existe de très nombreux carrelages, dans une grande variété de formats, motifs et couleurs. Comment choisir le carrelage adéquat pour un projet spécifique ? Il faut d’abord savoir où les carreaux seront posés. Au sol ou au mur, et dans quelle pièce ? Le carrelage mural ne se pose en effet qu’au mur, tandis que l’on peut poser du carrelage pour le sol aussi sur les murs. La pièce à carreler a également son importance car elle détermine la classe d’usure à laquelle devront satisfaire les carreaux. Il existe 5 classes:

Classe Résistance à l’usure Application
I très sensible à l’usure salle de bains
II sensible à l’usure chambre à coucher, toilettes, étage
III relativement sensible à l’usure salon (usage léger), grenier
IV peu sensible à l’usure entrée, cuisine, salon
V pas sensible à l’usure locaux plublics, bureaux

Après avoir décidé si vous avez besoin de carrelage mural et/ou de sol et à quelle classe celui-ci doit appartenir, vous pouvez à présent choisir le carrelage de vos rêves !

2. Déterminez la quantité de carreaux nécessaire

- Etape 1 : le plan de pose

Il est conseillé de commencer par faire un plan de pose. Dessiner les contours de l’espace à carreler et la façon dont vous voulez poser les carreaux. 

Conseils : l’espace semblera plus grand si vous utilisez de grands carreaux et/ou les posez en diagonale.

Après avoir dessiné le plan de pose, vous pouvez calculer combien de carreaux il vous faut. 

legplan tegelwerk

- Etape 2 : le calcul

  • Calculez la superficie du mur ou du sol à carreler (superficie = longueur x largeur ou hauteur) et additionnez au besoin les différentes superficies. 
  • Ajoutez 10% au résultat pour tenir compte des pertes (bris et découpes).
  • Divisez le résultat obtenu par le contenu d’un emballage, mentionné sur la fiche d’information du carreau choisi. 
  • Arrondissez vers le haut le nombre d’emballages obtenu. Chaque carrelage a en effet un numéro de bain. Si vous commandez trop peu de carreaux, vous risquez par la suite de recevoir des carreaux provenant d’un autre bain, présentant une légère différence de teinte. 
  • Exemple : Vous avez besoin de 35 m² de carrelage. L’unité d’emballage est 1,5 m². 35/1,5 = 23,33 paquets de carrelages. Il vous faut donc commander 24 paquets.

3. Choisissez la bonne colle

Le choix de la bonne colle est d’une grande importance pour obtenir un carrelage qui résiste au temps. Celui-ci dépend du fait qu’il s’agisse d’un mur ou d’un sol, de la pièce à carreler, du format des carreaux, …

Veuillez vous référer au guide de choix des mortiers-colles, qui vous permettra de choisir facilement et rapidement la colle adéquate. 

4. Rassemblez le matériel

Pour la pose de carrelage, vous avez besoin de pas mal de matériel, dont des outils spécifiques. En voici la liste : 

  • mètre (pliant)
  • niveau
  • coupe-carrelage
  • peigne à colle
  • tenaille de carreleur
  • croisillons
  • cuvelle
  • malaxeur électrique lent (500 tpm)
  • chiffon de nettoyage
  • pour les murs : lattes de réglage

Pour choisir le peigne à colle adéquat, il faut tenir compte à la fois de la largeur des joints et du format des carreaux. Voici un tableau récapitulatif : 

Type de peigne 4 x 4 mm 6 x 6 mm Demi-lune
Carrelage au mur      
15 x 15 cm x    
20 x 25 cm * x    
30 x 30 cm *   x  
Carrelage au sol      
10 x 10 cm x x  
20 x 20 cm *   x  
30 x 30 cm *   x  
40 x 40 cm **     x

* en fonction de la planéité de la face inférieure du carrelage

** en fonction de la planéité de la face inférieure du carrelage et du support, un double encollage peut être requis. 

5. Préparez le support

La préparation du support est d’une importance cruciale pour la pose de carrelage. L’adhérence des carreaux dépend en effet de la qualité de la préparation du support, elle-même fonction du diagnostic fait au préalable. Un bon support est plan, dur, stable, cohésif, sec et suffisamment poreux. Cliquez ici pour en savoir plus sur chacun de ces aspects. 

6. Déterminez la position de départ et commencer à carreler

  • Si vous comptez carreler à la fois le sol et les murs, il est conseillé de commencer par les murs. Vous éviterez ainsi les taches de mortier sur le nouveau carrelage de sol.
  • Si vous comptez carreler sol et murs, il est conseillé de commencer par les murs. Vous éviterez ainsi les tâches de mortier de jointoiement sur le nouveau carrelage de sol. 
  • Commencez par poser une rangée de carreaux dans les deux directions pour éviter de devoir terminer avec une bande trop étroite, pour laquelle vous devriez couper de très petits carreaux difficiles à poser.
  • Si, arrivé au bout, vous avez quand même trop peu de place, coupez un morceau de la première rangée de carreaux. Préparez la colle et tendez ensuite une corde (ou utilisez un niveau laser ou une latte) pour bien aligner les carreaux. Décalez la corde chaque fois pour les rangées suivantes. 
  • Pour toujours garantir la même distance entre les carreaux, utilisez des croisillons de carreleur. 
  • Etalez la colle avec une spatule à coller. Veillez à ce qu’il y ait de la colle partout pour garantir une bonne adhérence et éviter les espaces creux. 
  • Pour les carreaux de grande taille (à partir de 60 x 60 cm), appliquez une couche de colle également au revers des carreaux. 

7. Jointoyer le carrelage

Une fois le carrelage posé, il faut le jointoyer. Découvrez ici de quel matériel vous avez besoin et comment procéder 

Pratique : Carreler un sol

Pratique : Carreler un mur