Jointoyer le carrelage : comment bien le faire ?

vloertegels voegen met voegspaan

Après la pose de carrelage, il faut procéder à son jointoiement. Les joints n’ont pas seulement un rôle esthétique, ils sont également très fonctionnels. S’ils ont la bonne largeur, ils évitent la formation de fissures et de dégradations, corrigent les variations dimensionnelles des carreaux et contribuent à la résistance au glissement. Voici le matériel nécessaire et la procédure à suivre.

1. Matériel pour le jointoiement

Pour jointoyer du carrelage, ayez le matériel suivant sous la main : 

  • mortier de jointoiement
  • taloche à joints
  • éponge
  • malaxeur électrique lent (500 tpm)
  • cuvelle
  • éponge (ou taloche de nettoyage avec pad)
  • seau d’eau propre

2. Choisir le mortier adéquat

Le choix du mortier adéquat dépend de : 

  • la fonction de la pièce :  la charge sera plus élevée dans un garage qui abrite une voiture que dans un salon.  La résistance mécanique, mais également la résistance chimique, déterminent si un certain mortier convient ou pas. Tout le monde connaît le problème des joints qui se salissent ou, pire, la formation de moisissures sur les joints dans une douche. Il faut bien réfléchir à la question et demander conseil au fournisseur ou au fabricant. 
  • application en intérieur ou en extérieur : le carrelage posé sur des balcons ou terrasses est soumis à d’énormes contraintes sous l’action de la pluie, du gel, du dégel et du soleil. Le même phénomène vaut d’ailleurs également pour du carrelage posé sur un chauffage par le sol. 
  • la largeur du joint
  • le côté esthétique

Le guide de choix des joints vous permet de trouver quel mortier de jointoiement est le mieux adapté à votre projet.

3. Jointoyer/saupoudrer le carrelage

Attendez que le carrelage soit sec. Le temps de séchage de la colle se trouve sur l’emballage ou la fiche technique de la colle. Généralement, il est de 24 heures. 

Vérifiez si les joints sont exempts de colle. C’est nécessaire pour garantir une bonne adhérence, un séchage uniforme et une couleur homogène du joint. Si ce n’est pas le cas, grattez les joints. 

Préparez ensuite le mortier. La façon de procéder est expliquée sur l’emballage ou la fiche technique du produit. Veillez à respecter scrupuleusement les quantités d’eau requises pour la préparation : 

  • Trop d’eau peut provoquer de la ségrégation, empêchant le durcissement du joint, qui va alors présenter des faiblesses. De plus, cela va faciliter la décoloration. 
  • Trop peu d’eau, surtout pour des joints plus étroits, ouvre la porte à l’absorption d’eau par l’environnement suite à l’arrêt du processus de prise/hydratation. Cela peut aussi générer des nuances de couleur et des joints qui se détachent avec le temps. 

Les efflorescences de chaux sont un phénomène apparaissant lorsqu’on ne respecte pas le temps de séchage du support et/ou de la colle ou encore en cas de surdosage d’eau. Découvrez ici les autres causes possibles de ces efflorescences et comment les éviter. 

 

 

Pour appliquer le mortier de jointoiement sur le carrelage, prélever une part de mortier avec la taloche. Etalez le mortier en diagonale sur le carrelage en remplissant entièrement les joints. Enlevez ensuite l’excédent de mortier à la taloche à joints tenue dans un angle à 45°.

Nettoyez en diagonale les carreaux avec une éponge humide, avant le durcissement complet des joints.  Cette étape est cruciale pour obtenir un beau résultat. Veillez à respecter les points suivants : 

  • Ne commencez le nettoyage que lorsque le joint est suffisamment dur.
  • Tordez bien l’éponge (elle doit être humide, pas trempée !) et rincez la fréquemment. 
  • Procédez par mouvements lents lors du nettoyage. L’eau contenue dans l’éponge se mélange avec les traces de mortier. Si vous frottez le joint avec ce mélange alors qu’il n’est pas encore assez durci,  la surface du joint sera salie et vous obtiendrez des différences de couleur. 
  • Veillez à ne pas creuser le joint pour ne pas fragiliser les arêtes des carreaux après finition.  
  • Après séchage du mortier, essuyez les carreaux avec un chiffon sec ou avec le pad de nettoyage blanc.

Respectez le temps de séchage du support, les modalités d’application, le dosage d’eau pour la préparation, …. tout cela est très important pour obtenir des joints esthétiques et durables.

Pratique : Jointoyer des carreaux au mur