Aménager une terrasse soi-même : guide étape par étape de la structure au jointoiement

Aménager une terrasse: de la structure au jointoiement

Vous souhaitez aménager une terrasse ou allée de garage vous-même, mais ne savez pas par où commencer? Nous sommes là pour vous aider et passer en revue toutes les étapes de la structure et de la finition d'un pavage.

1. Déterminer la structure de la terrasse

Pour l'aménagement d'une terrasse ou d'une allée de garage, il est nécessaire de prendre en compte divers facteurs, notamment la charge prévue (trafic) mais aussi la perméabilité. Au cours des dernières années, le degré de durcissement en Belgique a augmenté, ce qui nous rend plus sensibles à la pénurie d'eau due à la sécheresse, tout en rendant notre système hydrique vulnérable aux inondations.

C'est pourquoi nous recommandons de créer un bon équilibre entre les surfaces perméables et celles qui ne le sont pas.

 

Perméable

Non-perméable

Exemple de
structure
JointsNature: sables de jointoiement
perméables
Nature: mortiers de jointoiement
à base de ciment 
RevêtementNature: carreaux céramiques,
pierre naturelle, pavés,
platines, clinckers (perméables)

 
Nature: carreaux céramiques,
pierre naturelle, pavés,
platines, clinckers
 
Pente: 1,5%
Couche de poseNature: mortier ou mortier-colleNature: mortier ou mortier-colle
Épaisseur de couche: 5 - 20 mm Épaisseur de couche: 5 - 20 mm
Découplage
(optionnel)
n/aNature: membrane
Épaisseur de couche: 1 - 5 mm
ChapeNature: chape drainante
ou couche de sable stabilisé
Nature: chape armée
ou couche de sable stabilisé
Épaisseur de couche: 30 - 80 mmÉpaisseur de couche: 30 - 80 mm
Couche de drainage
(optionnel)
n/aNature: matière synthétique
Épaisseur de couche: 1 - 20 mm
FondationNature: gravier
 
Nature: couche de béton
drainant ou armé
Épaisseur de couche: 200 - 500 mm
 
Épaisseur de couche: 100 - 300 mm
Pente:  2%
Sous-fondationn/aNature: gravier
Épaisseur de couche: 100 - 200 mm

Une fois que vous avez pris la décision sur le type de structure et que vous avez obtenu les permis nécessaires, vous pouvez commencer à aménager un nouveau pavage.

2. Assurez-vous d'une fondation durable

Une bonne fondation est d'une importance capitale, car elle constitue la base de la stabilité et durabilité du pavage. Selon la charge prévue, l'épaisseur nécessaire de la fondation varie. Par exemple, pour une terrasse utilisée uniquement pour la circulation piétonne, une fondation plus mince suffit, contrairement aux allée de garages où des voitures circuleront régulièrement.

Le tableau ci-dessus peut servir de guide pour obtenir des informations sur le choix des matériaux pour la fondation et l'épaisseur recommandée.

3. Choisissez la bonne chape

Lors de la pose d'une chape, il est essentiel de choisir le bon produit, et ce choix est déterminé par le type de structure que vous avez choisi. Dans le cas des revêtements perméables, une chape drainante est indispensable. Optez donc pour du stabilisé ou une chape drainante qui permettent à l'eau de s'écouler facilement.

Pour une terrasse extérieure devant être hydrofuge, les chapes avec des valeurs de ciment plus élevées (incluant renfort) sont le meilleur choix. Ces chapes renforcées offrent une solidité supplémentaire et une protection contre les dommages potentiels dus à des facteurs externes, tels que les intempéries et la charge.

4. Découpler ou non ?

Une terrasse ou une allée de garage est constamment exposée à l'eau et à diverses conditions climatiques telles que le gel et le soleil. C'est pourquoi il est fortement recommandé, dans le cas d'une finition en carrelage, d'appliquer préalablement une membrane de découplage et d'étanchéité sur la chape durcie. Cette membrane de découplage absorbe les déformations dimensionnelles dues aux variations de température, et empêche les carreaux de se fissurer ou de se détacher avec le temps.

En résumé, bien que l'application d'une membrane de découplage semble être une étape supplémentaire, elle peut éviter à long terme des dommages considérables et prolonger la durée de vie de la finition en carrelage.

5. Pose des pierres

Il existe plusieurs options pour la pose de la couche de finition. Notez que la taille et la porosité de la pierre choisie influenceront le choix du produit de pose.

Ci-dessous, nous passons en revue les méthodes de pose possibles :

Option 1 - Pose avec colle à carrelage (sur chape durcie)

Pour la pose de carreaux céramiques ou pierres naturelles sur une terrasse, utilisez une colle à carrelage haute performante sur une chape durcie. Appuyez fermement sur le carreau et faites-le bouger de gauche à droite dans la colle à carrelage en utilisant un double encollage (= colle à carrelage sur la chape et sur le carreau). Cela garantit une surface de contact à 100 % et évite les carreaux lâches ou sonnant creux par la suite.
Conseil : utilisez toujours une colle à carrelage blanche pour la pierre naturelle pour éviter les taches et les efflorescences.

Option 2 - Pose avec mortier épais ou colle à carrelage (sur chape fraîche ou en tant que chape fraîche)

L'utilisation d'un mortier épais ou colle à carrelage est une méthode plus traditionnelle pour la pose d'une terrasse. Avec cette méthode de pose, à la fois la chape et les carreaux, pavés, clinckers, … sont posés simultanément. Un mortier épais peut être appliqué jusqu'à une épaisseur de ± 35 mm, puis le carreau est tapé dans le mortier avec un marteau en caoutchouc.
Conseil : les variations d'épaisseur des pierres peuvent être facilement compensées avec un mortier épais.

Option 3 - Pose avec un adhésif (sur chape fraîche)

Pour les pierres non poreuses telles que les pavés, platines ou clinckers, il est également possible de les poser directement dans la chape fraîche avec un adhésif. Un mélange d’adjuvant pour l’adhérence/eau/ciment est appliqué sur le dessous des pierres avec cette méthode, puis elles sont placées dans la chape fraîche.
Remarque: diluez l’adjuvant avec de l'eau selon les proportions indiquées sur l'emballage.

6. Le moment de jointoyer la terrasse

Ce n'est qu'une fois que le mortier ou la colle à carrelage est suffisamment durci - et que l'adhérence du revêtement est donc suffisamment forte - que vous pouvez commencer le jointoiement. Pour estimer correctement les temps d'attente, consultez les fiches techniques des mortiers utilisés.

Également lors de la phase de jointoiement, le type de structure choisi est à nouveau pris en compte : perméable ou non-perméable ?

Utilisez notre guide du choix pour joints de pavage online pour finir votre terrasse de rêve.

Tutos pour jointoyer une terrasse

Joints perméables avec Weber Sable de jointoiement anti-mauvaises herbes flex

Joints imperméables avec weberjoint fluide